Turpitudes des bas-fonds

Publié le par Nathan

Mec : Bonjour.

Moi (heureux de parler à quelqu'un après une demi-heure à faire des bulles avec ma salive) : BONJOUR <3 !

Mec : Je cherche un truc.

Moi : Dites-moi tout, je suis là pour vous orienter, vous conseiller, vous lécher les chaussures.

Mec : Je cherche des livres sur les femmes.

Moi : Sur les femmes, d'accord, c'est assez large comme sujet, plutôt en philosophie, en histoire, en politique ?

Mec : Non, non, juste sur les femmes. Les femmes, vous comprenez ?

Moi : Euh...

Mec : J'adore les femmes, vous voyez.

Moi : ...

Mec : Alors ?

Moi : D'un côté, si vous m'aviez dit les enfants, ça m'aurait davantage inquiété.

Mec : Quoi ?

Moi : Rien.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

L'éponge explosive 16/12/2011 10:50

Eh ben...
Tu crois qu'elle s'entendrait bien avec "mon" Rougeaud?
J'ai l'impression que ce n'est pas si rare que ça que les entreprises gardent des employés qui, au mieux, ne sont pas terribles à ce poste-là, et au pire, sabordent délicatement le navire.
Ça me rappelle qu j'avais lu que dans une fourmilière, il y en a plein qui ne font "rien" et plein qui font des tâches inutiles (creuser des tunnels parallèles) qui peuvent poser des problèmes
(effondrement de galeries), à côté de celles qui bossent.

Enfin, je ne sais pas si c'est une forme de pitié de la part des entreprises (c'était dans un hosto qu'il y avait Rougeaud), mais ça reste un tantinet rageant quand t'essayes de faire ton taf
convenablement et qu'il y a des gens qui te forcent à en faire plus simplement parce qu'ils s'y prennent comme des pieds, et souvent en âme et conscience.

Nathan 20/12/2011 14:09



Peut-être qu'ils s'entendraient... quoi que, j'en doute. Elle se méfie de tout le monde (et beaucoup de moi, notamment.)



Dawn Girl 14/12/2011 00:45

Peut-être qu'ils la gardent pour le quota de minorités visibles ? ^^

Nathan 14/12/2011 10:23



Oh dis, j'y ai pensé. Il faut dire qu'entre la névrosée, la fille qui voit des fantômes, le gay, l'hyperactive, l'arabe et la perfection (moi) ils sont plutôt bien respectés, les quotas.



Odyssee 13/12/2011 23:34

Je sais pas si c'est le fait des collectivités locales de toutes sortes ou si c'est juste le hasard, mais ce genre de choses, je connais PAR COEUR. J'en écrirais des bouquins, des pavés. De ce que
j'en ai vu, ça ne change pas. Tant pis, c'est comme ça, on s'en contente. Ou plutôt on fait avec.

Comme tu dis, heureusement que tu ne vas pas bosser là pour l'éternité. Cela dit, est-ce que l'herbe est plus verte ailleurs...

PS : WHAT ? où est passé l'article précédent ?

Nathan 14/12/2011 10:20



Diantre, ça a un côté inquiétant...


 


PS : j'ai eu un élan de nettoyage un peu excessif... tant pis.